La marque de Windfield – Ken Follet

Enfin, je me suis remise à lire. Bon certes, je ne lis plus aussi vite qu’avant. Pas parce que mon cerveau est en friche depuis quelques mois, mais parce que j’ai du mal à trouver plus d’une demi-heure d’affilée pour rentrer un minimum dans mon livre. Quand nous sommes partis en vacances il y a quelques semaines, j’en ai profité pour acheter deux trois bouquins, dont La marque de Windfield. C’est chose faite, je l’ai terminé il y a quelques jours, profitant des siestes de Petit Bout, de la petite jeune-fille qui vient trois heures par semaine pour le garder et de quelques instants avant d’éteindre la lumière le soir. Globalement, un très bon livre qui fait partie de la catégorie ‘une fois commencé, on ne peut plus s’arrêter’. Personnages et époque victorienne bien dépeints et surtout une bonne intrigue principale.

Ce que dit la quatrième de couv :

L’auteur du Code Rebecca et de l’inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici, avec sa prodigieuse science de l’intrigue, au coeur de l’Angleterre victorienne.En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d’un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d’Edward, riche héritier d’une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d’un richissime Sud-Américain. Autour d’eux, des dizaines d’autres figures s’agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d’argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité.

Mon avis :
Franchement, non – Mouaif – Bon – Très bon – A ne pas manquer

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. C’est marrant, je viens de me remettre (difficilement) à la lecture, pour cause, moi, de cerveau en friche et (surtout) de manque cruel de temps, et c’est également Ken Follet que j’ai choisi! Mais comme je ne connaissais pas du tout (j’ai découvert grâce au blog d’Ali dans la Prairie que je te conseille si tu ne connais pas), j’ai commencé par Les Piliers de la Terre. Et comme je suis une larve, je traîne pour le finir depuis un bon mois et demi. En temps normal, je l’aurais terminé bien plus rapidement, hein, je te rassure… En tout cas, j’ai comme l’impression que Ken Follet va squatter un peu plus ma bibliothèque, d’après ton article!

    Réponse
    • Oui, difficile de lire avec un petit bout dans les pattes 🙂 Et je dois dire que tu n’as pas choisi la facilité avec les Pilliers de la Terre. J’ai moi aussi envie de le lire depuis un bon bout de temps (tout le monde m’en a tellement dit du bien), mais j’avoue qu’à chaque fois, je recule dès que je vois le nombre de pages et la taille des caractères…Mais là, tu m’as motivée pour m’y attaquer cet été.
      Je vais aller faire un tour sur le blog d’Ali dans la prairie sur tes conseils. Merci.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :