Neuf mois

Je me suis tout simplement rendu compte récemment que comme Petit Bout avait été « légèrement » difficile pendant les premiers mois de sa courte vie, et bien j’étais passée sur beaucoup de choses concernant ma grossesse, la venue au monde de Petit Bout et nos premiers mois ensemble.

Je commence à avoir l’esprit (et les mains) un peu plus libres donc je me suis dit que j’allais prendre le temps de revenir un peu sur tout ça.

Je vais commencer par la grossesse. Car finalement, c’est là que tout a commencé. Petit guide d’une grossesse à Londres.

Lorsque nous avons appris que j’étais enceinte, nous étions fous de joie avec Gros Bout. Ce n’était pas du tout prévu, mais ça tombait à pic. Donc quand, après quelques jours de retard, nous avons vu le trait se dessiner sur le test de grossesse, nous étions aux anges.

J’ai donc appelé mon généraliste tout de suite pour prendre rendez-vous avec elle la semaine suivante. Première surprise. En Angleterre, on ne fait même pas de prise de sang pour confirmer la grossesse. Voire, on vous croit sur parole quand vous dites que vous avez fait un test de grossesse et qu’il est positif. En gros, tu lis mal le test / le test est faux, aux yeux de la médecine anglaise, tu es enceinte. Soit. A l’issue de mon rendez-vous qui a dû durer 10 minutes, j’avais donc ma date d’acouchement, mon hôpital et mes livres sur la grossesse (qui d’ailleurs ne sont pas très pratiques à cacher dans un sac à main lorsqu’on retourne bosser après…j’ai donc du faire un détour par Zara pour avoir un sac assez grand et opaque pour pouvoir camoufler tout ça…bonne excuse, héhéhé). Voilà. Plus qu’à attendre que mon hôpital me contacte pour le premier rendez-vous de la 10ème semaine (en Angleterre, la grossesse dure 40 semaines, pas 38). Eh bien laissez moi vous dire que l’attente est longue.

Et pour pas grand chose en plus. Parce que le rendez-vous de la 10ème semaine, c’est surtout pour vous remettre votre livre de route (qui contient tous les examens et commentaires du généraliste et des sages-femmes), vous faire une batterie de tests sanguins (je n’ai jamais eu un bleu aussi gros à l’intérieur du coude. Une vraie boucherie. Et impossible à cacher dans un sac Zara…), faire votre historique médical, vous faire un topo sur les choses à ne pas faire pendant la grossesse. En gros : Arrêter le tabac, limiter l’ alcool (Et oui, en Angleterre, on ne vous dit pas d’arrêter l’alcool. On vous dit de vous limiter. Et pour eux, la limite c’est 1 à 2 verres de vin, 1 à 2 ffois par semaine…euh, moi je trouve que c’est déjà une bonne consommation pour quelqu’un qui est pas censé picoler…mais bon, je dis ça, je dis rien), arrêter la viande / poissons crus, bien nettoyer les fruits et légumes, stop au fromages au lait non pasteurisé (comme ils ne font pas le test de la toxo ici, et ben voilà, interdit. Adieu sashimis, tartares et camemberts coulants!).

Bref, ce qu’on attend vraiment c’est la première écho. Et oui, c’est là que tout commence vraiment et qu’on prend conscience de tout. En tous cas, pour nous, ça a été un moment vraiment incroyable. Stressant parce que j’avais l’angoisse d’avoir perdu le bébé entre temps (je n’avais plus aucun symptôme de grossesse les derniers temps), mais dès qu’on a entendu son petit coeur battre, ça a été magique.

Bref, à partir de là, tout prend un sens et tout s’enchaine. Personnellement, j’ai été très contente de vivre ma grossesse à Londres. Tout est relax. En plus, je ne me voyais pas faire des aller-retours entre Paris et Londres pour le suivi, et partir un mois avant la date prévue d’acouchement pour pouvoir être à l’hôpital en temps et en heure. Sachant qu’après la naissance, il faut attendre à peu près trois semaines pour pouvoir avoir un passeport pour Petit Bout et le rapatrier chez nous. Non, vraiment, tout ça, ça ne me tentait pas. Et comme de toutes façons, tout se passait bien, j’étais plutôt détendue.

En revanche, si on est hypocondriaque,  je ne conseille à personne de se faire suivre dans le système public anglais. Pourquoi?

Déjà parce que je ne me suis pas faite ausculter une seule fois en 9 mois. On vous pèse, on vous mesure le ventre, on vous fait des échos (2 pour les grossesse normales, beaucoup plus pour les grossesses multiples ou à risque), on analyse votre sang, mais ça ne va pas plus loin si tout va bien pour vous.

Ensuite parce que vous n’avez pas de gyneco / obstétricien attitré (sauf si vous acouchez dans le privé). Ici; le suivi est partagé entre le généraliste et les sages-femmes à l’hôpital (je dis les sages-femmes parce que je crois que je n’ai jamais vu la même pendant tout le suivi, qui s’avère être assez régulier).

Bref. Tout ça pour dire que j’ai eu la chance d’avoir une grossesse en or : pas vraiment de nausées, prise de poids correcte, pas d’inquiétudes particulières; les seuls problèmes que j’ai eu, c’est les gencives qui saignent (y a pire), la perte de sommeil à partir du 5ème mois (pas génial quand on sait ce qui nous attend après) et de vives douleurs aux aducteurs (ça en revanche, ça fait extrèmement mal et c’est très handicapant). J’ai donc particulièrement aimé la vivre à Londres, mais je comprends qu’on puisse trouver ça un peu léger comme suivi et donc un peu inquiétant.

Et puis un jour avant d’acoucher, je nous ai fait une petite panique. Ca faisait un bon moment que je n’avais pas senti Petit Bout bouger…donc histoire d’être sûrs, nous sommes allés à l’hôpital. Ils nous ont pris tout de suite. Hop, hop, hop, en deux temps trois mouvement, j’étais reliée au système de Monitoring. Ca a duré 6 heures, histoire que les médecins soient 100% sûrs que tout allait bien (j’étais à deux doigts d’être déclenchée quand même). Donc après 6 heures,  je suis rentrée chez moi, rassurée sur le système anglais et sur la compétence des médecins et leur compétence à agir vite si besoin est. Et puis des milliers de bébés naissent chaque année en Angleterre, ce n’est pas non plus un pays du tiers-monde! C’est juste une mentalité différente, qui, dans mon cas particulier, m’a très bien convenue.

Crédit photo : Seraphine

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :