Ce rhume qu’il nous traine depuis Septembre…

Depuis que Petit Bout va régulièrement chez la Nounou, il est malade… Pas tous les jours  bien sûr, mais disons une semaine sur deux.

Depuis Septembre donc, nous nous battons donc contre les rhumes, les otites, la fièvre et les toux bien grasses. Et laissez moi vous dire qu’on est au bout du rouleau. Parce qu’un Petit Bout enrhumé / malade, c’est fatigant à gérer. Déjà il chouine et pleure presque tout le temps. Ensuite, il ne veut pas vraiment manger et il faut se battre pour l’hydrater. Pour finir, les nuits sont plus courtes. Et, cerise sur le gateau, et bah Petit Bout, la dernière fois, il m’a refilé son rhume. Ca va faire trois semaines que je le traine (il l’avait aussi trainé trois semaines d’ailleurs).

Bref, des semaines difficiles. Et une fois le rhume / otite passé, une semaine plus tard, rebelotte. On recommence avec les instruments de torture pour bébé:

– le thermomètre pour être sûr que la fièvre n’est pas trop élevée. La minute passée à attendre le verdict parait interminable. J’écrirai un article à ce sujet d’ailleurs car j’en ai trouvé un top très récemment.

– le spray nasal pour nettoyer le nez de Monsieur. A sa vue, Petit Bout part en courant à quatre pattes. Et on n’est pas trop de deux pour faire rentrer quelques gouttes dans son petit nez : un pour lui tenir les bras et la tête, un pour appuyer sur le pulvérisateur qui reste toujours coincé quand on a finalement réussi à bien se positionner.

– les gouttes pour les oreilles. Un peu plus facile à gérer que le spray nasal. On allonge bébé sur le côté, on attend quelques minutes en le balladant dans l’appartement, histoire que les gouttes pénètrent bien. Quelques pleurs et impatiences, mais ça reste facile, même seule.

– le mouche bébé. Le pire instrument de torture jamais inventé. Pour ma part, j’ai testé le Prorhinel avec embouts jetables que m’avait conseillé une maternity nurse (impossible de tenir l’embout et d’aspirer tant Petit Bout se débat et hurle) et la poire Tommee Tippee (jetée rapidement car la poire et l’embout ne se démontaient pas sur celui que j’avais (à mon avis un défaut à l’usine) donc pas hygiénique du tout, je l’ai jeté tout de suite) . Bref, je n’ai toujours pas réussi à me servir d’un mouche bébé manuel. Les hurlements de Petit Bout (encore pire que ceux qu’il pousse quand on utilise le spray nasal)  m’ont toujours découragés. Je viens d’en acheter un nouveau de chez Nuk. J’espère qu’il marchera mieux (mais je ne suis pas pressée de l’essayer on va dire).

– les suppositoires. Les premières fois, je trouvais ça dur, car j’avais peur de faire mal à petit bout. Mais au bout du compte c’est très facile. Je mets plein de crème sur les fesses de Petit Bout, et le suppositoire glisse tout seul. Après, je tiens les fesses fermées du petit une minute pour que le suppo ne ressorte pas, en racontant une histoire ou en jouant avec un jouet avec lui. Petite remarque sur les suppositoires Nifuril : ils se coupent en deux, mais les deux bouts sont carrés… Ils pourraient quand même les faire en forme de « fusée » pour que ce soit plus facile à mettre.

Si vous habitez en Angleterre, je vous conseille vivement de faire un stock de suppo. Ici, il n’y en a pas (et je vous épargne la tête du médecin quand vous lui dites que vous osez mettre des suppo à un enfant de neuf mois), et c’est quand même le médicament le plus efficace selon moi. Pour les oreilles, en général, on ne vous donne pas de goutte non plus, donc vous pouvez prévoir aussi. De toutes façons, la médecine anglaise est ce qu’elle est. Ce que je comprends pour les adultes, mais pour les enfants, j’ai toujours la rage quand je ressors de chez le GP qui me dit que mon fils n’est pas vraiment malade, que c’est viral, et que donc il n’y a rien à faire, à part donner du paracétamol, bien hydrater l’enfant, et attendre que ça passe (le discours est d’ailleurs le même aux urgences pédiatriques, article à venir).

Bref. Une semaine que Petit Bout est sans microbes. Croisons les doigts pour que nous ayons un peu de répit! Et vivement la fin de l’hiver.

Crédit Photo : Getty Images – Little boy with stethoscope  – By: Image Source – Collection: Image Source

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :