Pourquoi parfois, j’aime pas être enceinte

En temps « normal », j’adore être enceinte. C’est vrai. Je trouve ça génial. OK, j’ai eu des grossesses faciles, donc ça aide. Mais depuis quelques semaines, je commence à trouver mon état un peu pénible.

J’ai des bras de junkie. Avec toutes les prises de sang que je me suis tapées la semaine dernière, j’ai des bras de schtroumpfs. Non, sérieux. Non seulement, je suis tombée à chaque fois sur des infirmières aimables comme des portes de prison, mais en plus d’être désagréables, elles me font des bleus de 5 cm de diamètre. Je vous épargne les photos, parce que franchement ce n’est pas du joli joli. En plus, là, ça tourne au jaune, un vrai bonheur.

J’ai des pieds d’éléphant. D’habitude, j’ai le pied fin. À tel point que j’ai du mal à trouver des chaussures qui me tiennent au pied. Là, avec la chaleur (33 degrés à Londres aujourd’hui, voire plus dans mon appartement), je ne rentre même plus dans mes tongs. J’ai même plus peur d’avoir des vergetures aux pieds qu’au ventre, c’est pour dire.

Je ne peux plus manger de sucre. J’ai appris il y a une semaine que je faisais du diabète gestationnel donc pour résumer, je dois tester mon taux de sucre 4 fois par jour et donc faire très attention à ne pas manger trop de carbohydrates. Je vous donne un exemple : deux tranches de pain complet beurrées au petit déjeuner et j’explose le taux de sucre autorisé. Donc adieu crèmes glacées, pain, biscuits, gâteaux, pates et risottos. Quand ça s’ajoute aux autres aliments interdits pendant la grossesse, ça commence à faire un peu beaucoup quand même !

J’ai mal au dos. J’ai droit à de belles crises de sciatiques de temps en temps qui me donnent juste envie de pleurer. En général, elles se déclenchent toujours quand je suis en train de marcher dans la rue. Très pratique.

Je dors mal. Je me lève toutes les nuits pour faire pipi, et après impossible de me rendormir. Pour une fois que je n’ai pas Petit Bout qui me réveille à 6h30 du matin, c’est ballot quand même.

Je commence à ne plus trop prévoir ce que je vais faire dans les prochains jours : je suis censée accoucher dans un peu moins de deux semaines. Donc pour le moment, je dis oui à tous les rendez-vous, mais il faut que je les reconfirme tous, au cas où.

Je redoute le retour de Petit Bout, avec qui je ne pourrai plus jouer comme d’habitude, parce que m’asseoir par terre pour faire rouler des voitures, faire des concours de chatouilles, le porter pour lui faire des gros câlins, le prendre sur mes genoux pour lui lire une histoire, bah ça va être un vrai challenge.

Mais surtout, surtout, j’ai envie de voire la frimousse de ma petite puce. Presque neuf mois d’attente… Ça commence à être long !

ArticlepubliéSobusygirls

Publicités

En attendant Mini Bout – Semaines 37 et 38

Plus que deux semaines, tout au plus avant de faire connaissance avec Mini Bout.

Je suis donc rentrée de vacances il y a quelques jours et les choses se sont un peu précipitées depuis mon retour. En gros, j’ai passé la majeure partie de mon temps à l’hopital.

Cours d’accouchement, cours d’alaitement. J’aurais pu m’en passer, mais je sentais que j’avais besoin d’une petite picure histoire de me rappeler le principal : quand aller à l’hopital, comment ça se passait, et puis comment mettre mon enfant au sein. Tout le monde dit que c’est naturel, mais pour ma part, je me souviens particulièrement bien que la position à adopter était tout sauf naturelle pour moi. Donc, bon, j’ai passé pas mal de temps à réapprendre le naturel on va dire.

Mais surtout, j’ai du faire pas mal de tests en raison d’un niveau de sucre trop élevé dans mes prises de sang … d’il y a un mois… Oui oui, vous lisez bien. Un mois. Personne n’a jugé bon de me prévenir pendant mes vacances, ni par téléphone, ni par mail. J’avais bien essayé d’obtenir les résultats par e-mail ou par téléphone, aucun succès. Bref, à mon retour, j’ai donc été bonne pour le GTT (Glucose Tolerance Test), qui s’est avéré positif. Je fais donc du diabète gestationnel. C’est balot quand même de ne pas m’avoir prévenue sachant que pendant un mois, je ne me suis pas privée de chocolat, de sucre, de crèpes bretonnes, de pâtes…

Bref, une fois le résultat obtenu, j’ai eu droit à toute une batterie de rendez-vous : avec une diététicienne, une nurse spécialisée dans le diabète gestationnel, une obstétricienne, un échographe, re-la diététicienne…

J’ai donc été pas mal occupée physiquement, et surtout moralement.

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Grâce au dernier scan, je sais maintenant que MiniBout pèse environ 3.2Kg. Donc un gros bébé, comme on pouvait s’y attendre avec un diabète gestationnel non traité pendant des semaines. Mais le poids n’a pas l’air de les affoler. Donc a priori, pas de césarienne de prévue, ni de déclenchement trop prématuré. Elle continue donc de grossir (pas trop j’espère quand même) et commence à être un peu à l’étroit dans mon ventre. Je la sens moins bouger qu’avant.

De mon côté, je commence à en avoir un peu assez de mon état. J’ai toujours aussi mal au dos avec ces crises de sciatique qui se font de de plus en plus fréquentes. Ma visite chez l’ostéo n’a malheureusement rien changé (à part me delester de quelques précieux billets). J’ai les pieds tellement gonflés que je ne les reconnais plus – mes petites marches les pieds dans l’eau en Bretagne me manquent terriblement, et le jet d’eau froide ou mettre les pieds en l’air dans la journée ne changent rien à l’affaire. J’ai l’impression que mes pieds ne m’appartiennent plus. Ils sont douloureux comme si c’était de gros bleus géants.. Mon ventre m’encombre et je deviens la flemme incarnée. Quand je fais tomber quelque chose par terre, j’en viens à me demander s’il faut vraiment que je le ramasse.

Côté prise de poids, je dois dire que ça « stagne » un peu, régime alimentaire pour limiter les sucres oblige. Enfin quand je dis stagne, c’est relatif à mon état, on se comprend bien! Donc j’en suis à +11Kg depuis le début de ma grossesse. Si je pouvais éviter de dépasser 12Kg ce serait bien. Mon but de ne pas dépasser les 10Kg s’est envolé 🙂

Allez hop. La photo de la semaine !

Semaine 38

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaines 33 à 36, semaines 30 à 32

Semaine 29, Semaines 27-28, Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16