En attendant Mini Bout – semaines 24 et 25

Oui, je sais, la rédaction de l’épisode de ma 24ème semaine de grossesse est passée à l’as. Mais c’était pour la bonne cause. J’étais en vacances avec Gros Bout et Petit Bout. Donc j’avais d’autres chats à fouetter j’étais en train de bouquiner au soleil. Bref, résultat, ma 25ème semaine de grossesse est derrière moi. « Plus que » 15 avant de faire connaissance avec Mini Bout !

Cette dernière grandit toujours. Elle mesure plus de 30 cm (un gros épi de maïs) de la tête aux talons, pour environ 660g, soit le poids d’un gros navet.

Week17

La miss a été assez calme pendant les vacances. Résultat, Gros Bout n’a toujours pas  pu sentir ses coups en posant sa main sur mon ventre, bien qu’il m’enduise le ventre tous les soirs d’huile d’amande douce (oui, histoire d’éviter les vergetures, je m’enduis le ventre du baume Cowshed Udderly Gorgeous le matin, et il m’enduit d’huile d’amande douce le soir. Comme ça avait bien marché pour ma première grossesse, j’ai repris les mêmes produits !). Bon, vu que je prends du poids bien plus vite pour cette grossesse, j’espère que les résultats seront également au rendez-vous .

Où en est Mini Bout de sa croissance ? Elle commence à prendre toute la place dans mon utérus. Elle peut désormais attraper ses pieds. Ses organes grandissent de manière très rapide, les cellules nerveuses sont à leur place et vont se relier entre elles. Ses papilles sont terminées, les bourgeons dentaires se développent et se préparent déjà à l’arrivée des dents de lait en sécrétant de l’ivoire. Ses empreintes digitales sont encore en train de se former. Ses bronches commencent à se développer également Sa peau s’est épaissie mais elle est encore un peu fripée car Mini Bout n’a pas encore de graisse. Ses yeux sont toujours fermés mais les cils et les sourcils sont apparus. Son système immunitaire se met en place car son organisme commence à produire des globules blancs.

Côté désagréments liés à la grossesse, rien de bien méchant toujours : gencives qui saignent, à tel point que j’ai pris rendez-vous chez le dentiste cette semaine. Je crois qu’un petit détartrage s’impose. Nez très congestionné, surtout depuis les quelques heures d’avion. La douleur aux adducteurs est revenue. Je crois que cette fois, c’est peut-être le poids de mon ventre plus qu’autre chose. Des sciatiques latentes, en particulier quand je reste dans une position inconfortable trop longtemps.

Depuis la semaine dernière, j’ai également droit aux crampes dans les mollets toutes les nuits. Je vais essayer de boire un peu plus d’eau pendant la journée. J’avoue que je ne suis pas très sérieuse de ce côté-là.

Et surtout, comme mini bout pousse bien, je sens le début d’une gêne au niveau des côtes (pieds, mains, je ne sais pas ce que c’est, mais ça me titille).

Le soleil des vacances ne m’a pas trop réussi. Même si j’ai été prudente (je ne m’exposais au soleil que le matin et en fin d’après midi, et je mettais de l’écran total sur le corps et le visage très régulièrement), j’ai eu quelques réactions cutanées (petits boutons sur les bras, sécheresse extrême de la peau du visage). Je ne me suis donc pas du tout exposée au soleil les deux derniers jours. Ça promet pour cet été !

La croissance de mon ventre continue en beauté. Niveau prise de poids, je n’ose le dire. Bon allez, parce que c’est vous… Plus de 2 kg ces deux dernières semaines. Ce qui m’amène donc à un lamentable 5 kg depuis le début de ma grossesse. Laissez-moi vous dire que je n’en suis pas fière… Mais bon, c’est la faute des buffets à volonté aussi. Non, parce que les vacances all inclusive, c’est top, sauf pour la prise de poids. Je m’explique :

– le matin, buffet géant avec pains en tous genre et mini viennoiseries (les mini viennoiseries, c’est traître, on en mange deux fois plus, surtout quand elles sont toutes chaudes), fruits (là n’est pas le problème bien évidemment…), œufs sous toutes leurs formes, à la demande, et, mon pécher mignon, des crêpes… avec du Nutella. Evidemment, j’en ai mangé tous les matins (en plus des viennoiseries et de la baguette bien craquante qui nous manque tant à Londres).

– le midi, apéro : houmous, crudités, tapenade, purée de tomates à l’huile d’olive

– Suivi du buffet du déjeuner, lors duquel on mange à peu près trois fois plus que pour un repas normal, sur fond d’excuse : « c’est juste pour goûter », « on n’en mange jamais », « roooo, juste une cuiller, histoire de », « j’hésitais entre la tarte aux fraises et la tarte au kiwi, donc j’ai pris les deux », j’en passe.

– Crêpes à la demande à 4h au bord de la piscine, au cas où le buffet du midi n’aurait pas été suffisant

– Apéro du soir (voire apéro du midi)

– Buffet du soir (voire buffet du midi).

Donc deux kilos dans les dents le ventre. Bien fait pour moi. Mais aucun regret finalement. C’était tellement bon !

Bref… Mon bidon ressemblait à ça cette semaine. Trop la star avec les lunettes de soleil… J’ai quand même meilleure mine que la dernière fois, non ?

Semaine 25

Article publié sur SBG

 

Crédit Photo (navet) : Babycentre.co.uk

 

En attendant Mini Bout – semaine 23

Ma 23ème semaine de grossesse est aussi derrière moi.

Mini Bout grandit toujours. Elle mesure à peu près 29 cm de la tête aux talons, pour un peu plus de 500g, soit le poids d’une grosse mangue.

Week23

La miss bouge de plus en plus, en particulier quand je me repose. Je pense que Gros Bout devrait bientôt réussir à sentir les coups en posant sa main sur mon ventre.

Il est vrai que pour les futurs papas, tout ça doit être un peu frustrant. Ils voient qu’on est différente, que notre ventre s’arrondit, que notre humeur est dirons-nous changeante. Ils vivent donc la grossesse par procuration, alors que nous sommes aux premières loges. Alors oui, la grossesse a ses avantages et ses désagréments (parfois de taille en fonction des femmes ou des grossesses d’ailleurs), mais je n’échangerai pas ma place (sauf peut-être pour l’accouchement, héhéhé) !

Où en est Mini Bout de sa croissance ? Le placenta est définitivement constitué et produit les hormones nécessaires au développement et à la nutrition.

Elle ressemble de plus en plus à un nouveau-né, en moins grand bien sûr. Ses cheveux et ses ongles poursuivent leur croissance, de même que ses poumons. Les mouvements respiratoires sont plus fréquents, mais sont encore irréguliers. Elle commence à sucer son pouce, histoire de s’entraîner au réflexe de succion. Et ça y est, elle perçoit les sons de l’extérieur… enfin surtout de son extérieur à elle, qui est mon intérieur à moi.

Côté désagréments liés à la grossesse, rien de bien méchant toujours : gencives qui saignent, nez congestionné, jambes lourdes. Plus de douleurs aux adducteurs ! Comme quoi, les conseils du physio étaient suffisants. Parfois quelques douleurs dans le dos, mais à mon avis plutôt dues au fait de porter Petit Bout.

La croissance de mon ventre continue en beauté. Niveau prise de poids, 400g cette semaine, ce qui m’amène donc à 2,9 kg depuis le début de ma grossesse. D’un autre côté, je ne sais pas si c’est parce que je vis ma grossesse à la maison cette fois-ci ou si c’est parce que c’est une fille, mais j’ai toujours envie de manger. Pas forcément parce que j’ai faim. J’ai juste envie de manger. Et évidemment, ce ne sont pas les fruits ou les légumes qui me tentent. Ce sont les glaces, le Nutella, les biscuits, le chocolat qui m’appellent. Et je dois dire que je me laisse un peu aller cette fois-ci. Bref… Mon bidon ressemble à ça cette semaine. Pour le reste, je sais, j’ai mauvaise mine et je suis mal coiffée. Mais c’était histoire de mettre une photo de bidon pour cette semaine. On ne peut pas toujours être au top de son apparence, que voulez-vous.

Semaine 23

Crédit Photo (mangue) : Babycentre.co.uk

En attendant Mini Bout – semaines 21 et 22

Désolée, j’ai été un peu débordée la semaine dernière et mon post de la semaine est donc tombé à l’eau.

Mini Bout grandit toujours. Il mesure à peu près 27cm de la tête aux talons, pour environ 430g. Il a donc la taille d’une courge spaghetti.

22 weeks

L’échographie des 20 semaines s’est bien passée et nous avons donc la chance d’attendre une petite fille ! L’échographe a fait durer le suspense jusqu’au bout et nous avons donc douté pendant pas mal de temps en nous disant « Non, regarde ! Y a rien entre les jambes ! Ca doit être une fille !», « Ah mais non ! Regarde ! ça on dirait une paire de coucougnettes, c’est sûr, c’est un garçon !». Bref, c’est une fille, et on est hyper heureux. Le choix du roi comme on dit. Bien évidemment, on aurait été ravis d’avoir un garçon aussi, hein… Le plus important, c’est la santé. Mais bon, on va pas se mentir, on avait vraiment envie d’avoir un garçon et une fille!

La miss bouge de plus en plus, en particulier quand je me repose. C’est un peu notre moment à toutes les deux je trouve. Pour ma grossesse précédente, c’était le matin au réveil. Mais avec Petit Bout qui se réveille vers 6 heures du matin et qui nous fait bien comprendre que rester au lit se prélasser n’est pas une option et que le biberon, c’est maintenant, mon moment de partage c’est donc en début d’après midi ou le soir.

Sa tête est moins volumineuse par rapport au reste du corps qui commence à s’harmoniser lui aussi. Le pancréas commence à fabriquer de l’insuline afin de réguler le taux de sucre dans le sang. Elle nage dans 500 cm3 de liquide amniotique et en boit de plus en plus, ce qui peut lui donner le hoquet.

Côté désagréments liés à la grossesse, rien de bien méchant toujours : gencives qui saignent, nez congestionné, jambes lourdes. Mes douleurs aux adducteurs sont presque de l’histoire ancienne, sauf si je porte des talons ou que je marche trop longtemps. Donc j’essaie de faire attention de ce côté-là et j’essaie de suivre les conseils du physio. Je me dis que je ne ferai très certainement pas de sports pendant cette grossesse, hormis un peu de piscine quand le climat sera un peu plus clément. J’ai mauvaise conscience, mais ce n’est pas grave. D’un autre côté, mon sport, c’est de monter et descendre mes trois étages quotidiennement, avec parfois souvent Petit Bout dans les bras. Je suis en train de me dire d’ailleurs qu’il va falloir qu’il monte ces trois étages tout seul dans quelques mois, et que ce n’est pas gagné. Mais porter un nourrisson et un enfant, ce sera tout simplement hors de question. Je sens que l’ascension sera longue pour quelques malheureuses dizaines de marches.

La croissance de mon ventre continue en beauté et j’ai désormais délaissé mes vêtements habituels. Niveau prise de poids, la balance s’affole : 1kg ces deux dernières semaines, ce qui m’amène donc à 2,4kg depuis le début de ma grossesse. Allez, en exclusivité la première photo de mon bidon.

Semaine 22

Crédit Photo (Spaghetti squash) : Babycentre.co.uk

Article publié sur SBG

En attendant Mini Bout – Semaine 19

Week19Cette semaine est passée comme une lettre à la poste et j’ai pris un peu de retard dans mon suivi hebdomadaire. Ma dix-neuvième semaine de grossesse est belle est bien terminée.

Mini Bout grandit toujours. Il mesure à peu près 15cm de la tête aux fesses, pour 240g. Il a donc la taille d’une grosse tomate cœur de bœuf. Cette semaine, ses oreilles ont enfin pris leur place définitive et il va bientôt pouvoir entendre. Sa peau est extrêmement fine et transparente et on peut voir toutes ses veines.

Il est possible à partir de maintenant de savoir si j’attends un garçon ou une fille. Si c’est une fille, son vagin, son utérus et les trompes de Fallope sont déjà en place. Si c’est un garçon, on pourra reconnaître son pénis lors de la prochaine échographie. Ca tombe bien, la prochaine échographie est la semaine prochaine (je compte les jours, parfois plusieurs fois par jour, histoire d’être sûre) et nous sommes plus que déterminés à vouloir connaître le sexe de notre petit deuxième. Pour le premier, j’aurais préféré ne pas savoir (puisque je me fichais royalement de ce que ça allait être, donc autant avoir la surprise), mais Gros Bout devait savoir. C’était pratiquement une question de vie ou de mort. Donc j’ai dit d’accord. En revanche pour le deuxième, comme on se dit que nous n’en ferons pas de troisième, on a vraiment envie de savoir si ce sera une fille ou un garçon autant l’un que l’autre. Comme nous avons déjà eu un garçon, on aimerait bien avoir une fille ce coup-ci. Mais bien évidemment, si c’est un deuxième garçon, nous serons très heureux également. Le plus important, c’est que le bébé soit en bonne santé.

Cette semaine a été une semaine importante pour moi. J’ai enfin senti bouger Mini Bout ! J’avais oublié combien c’était chouette et comme ça donnait une toute autre dimension à la grossesse. Sentir ce petit être taper contre votre ventre me fait encore plus prendre conscience de la réalité de cette grossesse et de la magie que c’est de porter un enfant. OK, nous les femmes, on a nos machins tous les mois, on doit s’épiler et tout et tout…mais on a la chance de sentir un bébé bouger dans notre ventre… Ca vaut quand même tous les petits désagréments du monde non ?

Côté désagréments liés à la grossesse, rien de bien neuf depuis la semaine dernière : gencives qui saignent,  le nez toujours bien pris le matin. Ma douleur aux adducteurs va mieux, mais je sens que c’est très latent, donc je fais attention. J’ai donc arrêté le yoga (mais pas le chocolat…). On verra ce que dit le physio.

La croissance de mon ventre continue en beauté… Ma grossesse peut éventuellement passer inaperçue, mais si on y regarde à deux fois, on ne peut pas se tromper ; C’est bien un petit bébé la dedans. Je n’ai même pas essayé d’enfiler un pantalon normal cette semaine. Quant aux t-shirts, il faut que j’aille faire un peu les boutiques, les miens sont tous devenus trop courts.

Niveau prise de poids, tout s’accélère : j’en suis maintenant à à peu près 1Kg200g depuis le début de ma grossesse. Je suis un peu hors des limites que je me suis fixée, donc il faudrait que je me mette à faire un peu attention à ce que j’engrange dans la journée, surtout que je ne fais plus de sport et que je marche beaucoup moins avec cette satanée douleur aux adducteurs.

Niveau fatigue, c’est de pire en pire, mais pas à cause de la grossesse. Petit Bout nous a fait une double otite et une angine blanche la semaine dernière. Les nuits ont donc été ultra courtes (parfois uniquement deux heures de sommeil) et les journées ultra longues (pas de sieste et un bébé désagréable, colérique, hurlant… normal me direz-vous, mais ça n’empêche que c’est usant…

Un bon gros rhume me prend la tête dans un étau depuis hier soir, bref, j’enchaine…

Crédit Photo : Babycentre.co.uk

Article publié sur SBG