En attendant Mini Bout – Semaines 37 et 38

Plus que deux semaines, tout au plus avant de faire connaissance avec Mini Bout.

Je suis donc rentrée de vacances il y a quelques jours et les choses se sont un peu précipitées depuis mon retour. En gros, j’ai passé la majeure partie de mon temps à l’hopital.

Cours d’accouchement, cours d’alaitement. J’aurais pu m’en passer, mais je sentais que j’avais besoin d’une petite picure histoire de me rappeler le principal : quand aller à l’hopital, comment ça se passait, et puis comment mettre mon enfant au sein. Tout le monde dit que c’est naturel, mais pour ma part, je me souviens particulièrement bien que la position à adopter était tout sauf naturelle pour moi. Donc, bon, j’ai passé pas mal de temps à réapprendre le naturel on va dire.

Mais surtout, j’ai du faire pas mal de tests en raison d’un niveau de sucre trop élevé dans mes prises de sang … d’il y a un mois… Oui oui, vous lisez bien. Un mois. Personne n’a jugé bon de me prévenir pendant mes vacances, ni par téléphone, ni par mail. J’avais bien essayé d’obtenir les résultats par e-mail ou par téléphone, aucun succès. Bref, à mon retour, j’ai donc été bonne pour le GTT (Glucose Tolerance Test), qui s’est avéré positif. Je fais donc du diabète gestationnel. C’est balot quand même de ne pas m’avoir prévenue sachant que pendant un mois, je ne me suis pas privée de chocolat, de sucre, de crèpes bretonnes, de pâtes…

Bref, une fois le résultat obtenu, j’ai eu droit à toute une batterie de rendez-vous : avec une diététicienne, une nurse spécialisée dans le diabète gestationnel, une obstétricienne, un échographe, re-la diététicienne…

J’ai donc été pas mal occupée physiquement, et surtout moralement.

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Grâce au dernier scan, je sais maintenant que MiniBout pèse environ 3.2Kg. Donc un gros bébé, comme on pouvait s’y attendre avec un diabète gestationnel non traité pendant des semaines. Mais le poids n’a pas l’air de les affoler. Donc a priori, pas de césarienne de prévue, ni de déclenchement trop prématuré. Elle continue donc de grossir (pas trop j’espère quand même) et commence à être un peu à l’étroit dans mon ventre. Je la sens moins bouger qu’avant.

De mon côté, je commence à en avoir un peu assez de mon état. J’ai toujours aussi mal au dos avec ces crises de sciatique qui se font de de plus en plus fréquentes. Ma visite chez l’ostéo n’a malheureusement rien changé (à part me delester de quelques précieux billets). J’ai les pieds tellement gonflés que je ne les reconnais plus – mes petites marches les pieds dans l’eau en Bretagne me manquent terriblement, et le jet d’eau froide ou mettre les pieds en l’air dans la journée ne changent rien à l’affaire. J’ai l’impression que mes pieds ne m’appartiennent plus. Ils sont douloureux comme si c’était de gros bleus géants.. Mon ventre m’encombre et je deviens la flemme incarnée. Quand je fais tomber quelque chose par terre, j’en viens à me demander s’il faut vraiment que je le ramasse.

Côté prise de poids, je dois dire que ça « stagne » un peu, régime alimentaire pour limiter les sucres oblige. Enfin quand je dis stagne, c’est relatif à mon état, on se comprend bien! Donc j’en suis à +11Kg depuis le début de ma grossesse. Si je pouvais éviter de dépasser 12Kg ce serait bien. Mon but de ne pas dépasser les 10Kg s’est envolé 🙂

Allez hop. La photo de la semaine !

Semaine 38

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaines 33 à 36, semaines 30 à 32

Semaine 29, Semaines 27-28, Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16

Publicités

En attendant Mini Bout – Semaines 33 à 36, en vacances

Je sais, c’est un gros résumé… 4 semaines… C’est ça de prendre 1 mois de vacances et d’être complètement déconnectée. Bah oui, parce qu’en Bretagne, moi, j’ai pas internet. Et je n’avais même pas emmené d’ordinateur. J’ai complètement décroché de l’internet pendant 1 mois, et j’avoue que je ne m’en suis pas portée plus mal. Et j’ai d’autant plus de plaisir à m’y remettre. Bon OK. La première chose que j’ai faite quand j’ai passé le tunnel et que je suis arrivée en Angleterre, c’est me reconnecter à la toile, comme une grosse toxico que je suis, mais bon. Personne n’est parfait! Bref, j’ai passé un mois en Bretagne.

On a commencé par une semaine avec Petit Bout, Gros Bout, un couple d’amis à nous et leur fils du même âge que Petit Bout. Un peu frisquet, mais tellement chouette d’être au grand air, de pouvoir laisser les enfants jouer dans le jardin en prenant l’apéro (vive le Pacific, histoire de faire style que moi aussi, je peux boire un apéro qui ne soit pas une boisson gazeuse destinée à un enfant de 10 ans)., d’amener les enfants à la plage.

Puis, Gros Bout et nos amis sont partis, remplacés  illico presto par mes parents… pendant 3 semaines. Alors ça peut paraitre long comme ça, mais finalement, c’était bien agréable de se faire choucouter. Parce que mine de rien, mon ventre commençait à être encombrant. Avec un bébé qui prend un malin plaisir à faire du trampoline sur ma vessie, à me chatouiller l’utérus avec ses tout petits doigts (à moins que ce ne soit ses orteils…), à m’empécher de dormir la nuit. Non pas forcément qu’il bouge beaucoup… Mais c’est juste que mes envies pressantes d’aller au toilettes ont refait surface… Pas la journée, non! la nuit bien sûr! C’est plus sympa. Je me réveille donc en général vers 4.00 pour faire un pipi d’éléphant, qui se transforme en pipi de souris une fois devant le fait accompli. Alors déjà c’est très énervant de se lever « pour rien », mais en plus, après, impossible de se rendormir, jusqu’à au moins 6 heures et demi du matin. Et comme Petit Bout se lève dans ces eaux là, j’étais bien contente que mes parents lui donnent son biberon, et de trainer au lit deux heures de plus.

Mais surtout, le gros problème maintenant, c’est que j’ai mal au dos. J’ai des especes de crises de sciatiques qui se déclenchent comme ça, m’envoyant des décharges électriques dans toutes la fesse, et me déclenchant donc des contractions très désagréables par la même occasion. Bref, un vrai moment de bonheur. J’espère que ça va passer après une petite visite inopinée chez mon Osteo préféré à mon retour en Angleterre.

Je ne parle pas de la chaleur. La Bretagne était finalement un bon choix. Et même par 25 degrés, j’ai l’impression que mes pieds absorbaient toute l’eau que je pouvais boire. J’ai donc les pieds d’éléphant man. et laissez moi vous dire que ça ne s’améliore pas à Londres vu qu’il fait 30 degrés et qu’il n’y a pas un souffle d’air dans notre appartement sous les toits.

Histoire de parler chiffres, hein, j’en suis donc à environ +10kg depuis le début de ma grossesse (soit grosso modo, la même prise de poids que pour ma première grossesse, sauf qu’il me reste encore 4 semaines à tenir… No comment). Mais à ma décharge, lorsque j’ai fait mon écho avant de partir, on m’a dit que mon bébé se portait très bien et qu’il faisait déjà presque 2,100Kg (soit un bon 300g de plus que la moyenne). Peut être qu’elle fera ses nuits plus vite si elle pèse plus lourd 🙂

Allez hop. La photo de la semaine !

Week 36

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaines 30 à 32

Semaine 29, Semaines 27-28, Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16

En attendant Mini Bout – Semaines 30, 31… et 32 !

Et de 32 ! Plus que 8 semaines ! Je vous donne un peu moins de nouvelles ces temps-ci, parce que franchement, rien de neuf sous le soleil la pluie. Mini Bout grandit toujours. Elle mesure plus de 41cm de la tête aux talons, pour à peu près 1.7 kg. Bref, elle pèse le poids d’une noix de coco.

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Pas grand-chose de neuf en fait. Mini Bout prend du poids et sa peau est donc un peu moins fripée.  En trois semaines elle a pris 500g. Ses mouvements respiratoires, jusque là irréguliers, ont désormais un rythme constant. Elle ouvre et ferme les yeux. Elle réagit aux sons, à la lumière, et aux caresses. J’ai vraiment l’impression d’avoir un petit Alien dans le ventre par moment tant je la sens bouger. Mais clairement, elle commence à avoir un peu moins de place pour faire ses soubresauts.

De mon côté, je commence à fatiguer. Encore une crève carabinée, type bronchite/sinusite. Ca fait déjà une semaine que ça traine, et je m’en sors à peine. Je mets ça sur le dos de mon vaccin contre la coqueluche (en recrudescence ici, donc on propose à toutes les femmes enceintes de 28 à 38 semaines de se faire vacciner. Comme ça, la maman ne l’attrape pas, mais surtout, le bébé est immunisé à sa naissance aussi, jusqu’à ce qu’il ait droit lui aussi à ses vaccins à lui), mais je crois que c’est juste ce temps dégueu qu’on se tape. Non mais sérieusement. Dix degrés mi juin… On ne se ficherait pas un peu de nous ? C’est quoi cet hiver qui dure depuis le mois d’octobre ? Je sais que l’Angleterre n’est pas réputée pour son soleil, mais quand même. Ca fait 7 ans qu’on habite ici, et c’est bien la première fois qu’on a un temps pareil. Bref. Vivement les vacances ; je pars en Bretagne histoire d’avoir une météo plus clémente. Disons que je n’aurais pas de problèmes de grossesse liés à la canicule…Et si j’ai les jambes lourdes, je pourrais aller les tremper dans l’eau à 17 degrés. On se console comme on peut hein.

Sinon, ma semaine pré-vacances va être chargée : rendez-vous chez l’ostéo histoire qu’il essaie de faire quelque chose contre ces vilaines sciatiques. Rendez-vous de routine avec la sage femme et prise de sang de contrôle. Mais surtout, troisième et dernière écho ! D’habitude, on n’a le droit qu’à deux échos en Angleterre, mais pour cette grossesse, mon hôpital m’en a proposé trois. J’aurais donc une chance supplémentaire de voir Mini Bout dans mon ventre une dernière fois avant la naissance ! Finalement, on a décidé de ne pas emmener Petit Bout. Comme il est plutôt du genre à courir partout, à toucher à tout et à faire des colères quand il n’a pas toute notre attention, ça nous a semblé plus approprié. On le laissera donc à son parrain pendant qu’on regarde tranquillement notre petite crevette.

La croissance de mon ventre continue en beauté et niveau prise de poids, +7.5 kg environ au compteur depuis le début de ma grossesse. J’ai comme l’impression que faire attention à ce que je mange ne change pas grand-chose en fait… Et voir mon frigo vide me rend un peu triste. Mais au moins plus de tentation !

Allez hop. La photo de la semaine !

32 weeks 2 bis

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaine 29, Semaines 27-28, Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16

En attendant Mini Bout – Semaine 29

Et de 29 ! Plus que 11 semaines avant le D-day comme on dit ici.

Mini Bout grandit toujours. Elle mesure plus de 38cm de la tête aux talons, pour un peu moins de 1.2 kg. Bref, elle a la taille d’une courge.

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Ses cheveux poussent et sa tête devient plus grosse histoire de faire de la place à un cerveau qui se développe à la vitesse grand V.

Cette semaine, presque tous les bébés réagissent au bruit et à la lumière.

Ses besoins nutritionnels atteignent un maximum ce trimestre. Je vais donc devoir faire le plein de protéines, de vitamines C, d’acide folique, de fer et de calcium (200g sont nécessaires pour le squelette de mini bout tous les jours). Heureusement, les glaces contiennent du calcium.

De mon côté, je commence à fatiguer. J’essaie toujours de ménager mes adducteurs. Ca allait d’ailleurs un peu mieux cette semaine.

J’ai l’impression d’être une vieille. Les 3 étages à pieds avec les courses commencent à être difficiles. Quand je pousse petit bout dans sa poussette en côté, j’ai l’impression de courir le 100m.

Contrairement à ma grossesse précédente, je dors plutôt bien la nuit. Je suis bien contente d’éteindre la lumière vers 10.30 et le réveil reste dur vers 6.30 quand Petit Bout nous réveille de sa douce voix son « MAMAAAAN !!!!! BIBERON !!!!  » quotidien. A vos ordres mon capitaine…

Sinon, je suis d’une maladresse folle cette semaine (ça a commencé dès le début de ma grossesse, mais ça empire avec le temps) : j’en mets partout dès que j’essaie de cuisiner, les couverts tombent systématiquement à côté du panier dans le lave-vaisselle, mes verres sont tous dépareillés (si on veut être plus de 5 à diner, c’est un problème).

La croissance de mon ventre continue en beauté et niveau prise de poids, +6.8 kg environ au compteur depuis le début de ma grossesse. Cette fois j’essaie vraiment de faire attention. Ce n’est juste pas possible de prendre plus de 500g par semaine à ce stade de ma grossesse. Mini Bout ne fait qu’un peu plus d’un kilo. J’ai donc 5 bons kilos de plus. OK. Ca passe dans un débit sanguin plus élevé, le placenta, le liquide amniotique, un peu de rétention d’eau, mais quand même. Mini Bout est censée encore prendre deux bons kilos donc rien qu’avec sa prise de poids à elle, j’arrive pratiquement à mon poids pour ma première grossesse.

J’ai donc arrêté de remplir le congélateur de Mars glacés et d’esquimaux. En revanche, j’ai trouvé des spéculos au chocolat. Ce n’est pas de ma faute, je cherchais des spéculos pour faire un Cheese-cake vu qu’on reçoit des amis à diner samedi soir. Résultat, pas de spéculos nature pour mon cheese-cake, mais un paquet de spéculos au chocolat dans mon placard plus pour longtemps.

Allez hop. Pas de rayures horizontales pour la photo d’aujourd’hui.

Semaine 29 2 bis

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaines 27-28, Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16

Article publié sur SBG

En attendant Mini Bout – Semaines 27 et 28

J’ai l’impression que le temps passe de plus en en plus vite. Ma 28ème semaine de grossesse est derrière moi. Plus que 12 semaines. 12 semaines avant de tenir ce petit être. J’ai beau être enceinte depuis 6 mois, je crois que j’ai toujours du mal à réaliser vraiment que nous allons bientôt être quatre. 12 semaines… même pas 3 mois. D’ici là, 1 semaine de vacances entre amis, 3 semaines avec Petit Bout en Bretagne avec mes parents… Un éventuel achat de maison, qui impliquerait donc la recherche d’une nouvelle nounou / crèche, certainement des travaux, des cartons, un déménagement, un déballage de cartons avec un bébé et un enfant de deux et demi… Ca me stresse un peu… Donc je me dis qu’on ne trouvera rien à notre goût d’ici là…

Mais il est vrai que les trois étages et le bruit incessant la nuit (on habite sur une grosse artère, avec livraisons en tous genres à toute heure de la nuit, avec des livreurs qui ont bien autre chose à penser que 90% des gens dorment à 3 heures du matin…), ce serait bien d’arrêter. Bref. Je m’égare.

Mini Bout grandit toujours. Elle mesure plus de 37cm de la tête aux talons, pour environ 1 kg. Bref, elle pèse donc le poids d’un chou chinois. Vu le poids que je prends, j’ai l’impression que c’est plutôt une grosse pastèque.

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Elle dort et se réveille à intervalles réguliers et peut sucer son pouce ou ses doigts. Certains experts pensent même que les bébés peuvent même commencer à rêver dans le ventre de leur mère à partir de maintenant. De quoi? Mystère.

Pour l’instant, elle n’a pas le hoquet, alors que Petit Bout, lui, l’avait extrêmement souvent.

De mon côté, je commence à fatiguer. Le détartrage a amélioré un peu les choses, mais mes gencives saignent toujours beaucoup. J’ai également l’impression d’avoir une sinusite perpétuelle (oui, même quand je n’ai pas le rhume).

On a pas mal crapahuté ces derniers temps et résultat, ma douleur aux adducteurs est revenue, puissance 12. Si bien que j’ai même mal en dessous du bassin. Et comme ça me fait mal, je dois marcher moins bien, et comme je marche moins bien, une sciatique est en train de se déclencher. Bref, j’ai l’impression d’être une vraie mamie quand je me déplace dans la rue, et j’essaie finalement de marcher le moins possible.

Sinon, j’ai l’impression que quelqu’un pousse sur mes côtes dès que je suis assise. C’est assez désagréable, en particulier après les repas, mais au moins, Mini Bout ne me donne pas (encore ?) de grands coups de coude ou de pieds dedans.

La croissance de mon ventre continue en beauté et niveau prise de poids, +6 kg environ au compteur depuis le début de ma grossesse. J’essaie de faire attention, sans grand succès (je suis faible…), En plus, on sort pas mal ces temps-ci (on se dit qu’après la naissance, les sorties ne seront plus qu’un doux souvenir pour quelques semaines en tous cas), donc ça n’aide pas. Je crois que je vais donc prendre bien plus de poids que pour ma grossesse précédente…affaire à suivre.

La preuve en photos ! Je ne voudrais pas mettre ça sur le dos des rayures horizontales, mais bon…

Semaine28 2 bis

Semaine28bis

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaine 26, Semaines 24-25, Semaine 23, Semaines 21-22, Semaine 20

Semaine 19, Semaine 18, Semaine 17, Semaine 16

Article publié sur SBG

En attendant Mini Bout – Semaine 26

Une semaine de plus. Nous en sommes donc à 26. « Plus que » 14 !

Mini Bout grandit toujours. Elle mesure plus de 35cm de la tête aux talons, pour environ 760g. Bref, elle est grande comme un concombre. Elle n’en a certainement pas la forme vu la taille de mon ventre… On dirait que j’ai mangé un ballon de foot (certes un peu dégonflé).

Week26

Nous avons enfin réussi à trouver un moment pour que Gros Bout puisse la sentir bouger. Une première donc au bout de 25 semaines !

Où en est Mini Bout de sa croissance ?

Elle peut ouvrir ses yeux désormais (elle ne doit pas voir grand-chose a priori dans mon ventre, mais bon…) et elle nous entend parler un peu plus distinctement. Elle est sensible à la lumière, et au caresses (ou aux coups de coude de Petit Bout toujours plein de délicatesse) sur mon ventre.

Elle s’entraine à respirer, histoire de maîtriser quand elle voudra bien sortir.

Et surtout sa prise de poids (et par conséquent la mienne) s’accélère. Elle met enfin un peu de graisse sous sa peau.

De mon côté, rien de bien méchant toujours : gencives qui saignent, saignent, saignent. Le dentiste m’a finalement demandé de faire un détartrage rapidement et de revenir le voir tous les 3 mois. J’ai donc eu droit à mon rendez-vous préféré ce matin : le détartrage. C’est vraiment le rendez-vous que je déteste le plus. Auquel donc je ne vais qu’une fois par an (et encore) et lors duquel on me dit inexorablement que vu l’usine à tartre que je suis, je ferais mieux de venir tous les 6 mois. Mais ça me fait tellement mal à chaque fois que je mets 6 mois à me décider à prendre rendez-vous… Bref, c’était comme d’habitude une torture, et Mini Bout n’a pas eu l’air d’apprécier. J’étais donc cramponnée au fauteuil, la tête se penchant de plus en plus en arrière (ce qui ne sert strictement à rien vu qu’on ne peut pas s’échapper du fauteuil), Mini Bout faisant des bonds dans mon ventre. Ajoutez à cela un nez bouché pour cause de n-ième rhume…Bref, un moment magique.

Et toujours nez très congestionné, (qui n’arrange pas mon rhume). Douleur aux adducteurs et sciatiques latentes. Mes crampes nocturnes me réveillent toujours une nuit sur deux, mais ça va mieux. Je crois qu’il faut vraiment que je me force à boire beaucoup d’eau.

La croissance de mon ventre continue en beauté, même si la prise de poids a stagné. Heureusement vous allez me dire vu que j’avais pris plus de deux kilos les deux semaines précédentes. J’en suis donc toujours à +5kg depuis le début de ma grossesse. Le  but serait de me maintenir dans ces eaux là encore deux semaines. Mais je suis une faible femme. J’ai lamentablement craqué une fois de plus. En allant acheter de la lessive et du pain tout à l’heure, mon bras a négligemment attrapé une boite de Kinder.  Je ne peux même pas dire que c’est pour Petit Bout. Je n’ai pas pris les œufs avec les surprises. J’ai pris les barres de chocolat pour les « grands ». Ma conscience s’est battue environ 2 secondes 30, le temps d’arriver à la caisse. Je suis repartie avec la boite de Kinder, le sourire aux lèvres, et à l’heure qu’il est, deux Kinder manquent à l’appel.

Et comme il n’y a pas de grand changement par rapport à la semaine dernière, pas de photo de bidon cette semaine. Non désolée, en fait j’ai vraiment une mine de déterrée avec ce rhume que je traine et ces mauvaises nuits que je passe et ça ne me donne pas, mais alors pas du tout envie de poser devant l’objectif. Promis, il y en aura une la semaine prochaine !

Si vous voulez accéder aux épisodes précédents, c’est par là :

Semaines 24-25

Semaine 23

Semaines 21-22

Semaine 20

Semaine 19

Semaine 18

Semaine 17

Semaine 16

Crédit Photo : Babycentre.co.uk

Article publié sur SBG

Suivi de grossesse en Angleterre – Planning des visites anténatales

pregnancy stages with fetus stagesAprès la prise de contact avec son généraliste pour déclarer sa grossesse et la prise de contact avec l’hôpital je voulais faire un point rapide sur les visites anténatales en Angleterre.

Voilà le planning de suivi que l’hôpital m’a proposé pour mes deux grossesses. J’imagine que c’est le même pour tout le monde, indépendamment des hôpitaux.

Semaine 8+0 – 9+6 : Booking appointement (Hôpital)
J’en ai déjà parlé, pour plus d’info, c’est par ici.

Semaine 11+0 – 13+6 :1ère échographie (Hôpital)
Je vous en parlerai en détail dans peu de temps. Mais grosso modo, l’échographie a pour but de dater votre grossesse (et donc de déterminer avec plus de précision la date d’accouchement prévue) et de dépister certaines anomalies dont les cas de trisomie. Elle permet aussi de déterminer si vous avez des chances d’avoir des complications lors de votre grossesse et donc d’accoucher prématurément.

Semaine 16 : Visite de routine à l’hôpital
– La sage-femme fera un point sur les analyses effectuées lors du Booking Appointment (vous aurez déjà reçu les résultats par la poste et aurez été contactée s’il y avait un résultat douteux).
– Elle vous expliquera également en quoi consiste l’échographie des 20 semaines.
– Examens : prise de tension, analyse d’urine.

Semaine 20+0 – 21+6 : 2ème échographie (Hôpital)
Histoire de vérifier que le bébé se développe normalement, et pour vérifier où si situe le placenta (il ne faut pas qu’il obstrue le col de l’utérus). Plus de détails très bientôt à ce sujet également.

Semaine 25 : Visite de routine chez le généraliste – 1ère grossesse uniquement
Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine (symphysis-fundal height) : distance entre l’os pubien et le fond utérin, évalués par palpation manuelle. La distance est mesurée avec un mètre de couturière.
A partir du quatrième mois de grossesse, l’utérus doit mesurer environ 16 cm et prendre ensuite 4 cm par mois jusqu’au septième mois. A partir de 32 semaines d’aménorrhée (au-delà du 7e mois), il évolue de 0,5 cm par semaine jusqu’au terme. On compare donc les résultats obtenus sur la femme enceinte à la hauteur utérine moyenne.
A 4 mois : la moyenne est de 16 cm.
A 5 mois : la moyenne est de 20 cm.
A 6 mois : la moyenne est de 24 cm.
A 7 mois : la moyenne est de 28 cm.
A 8 mois : la moyenne est de 30 cm.
A 9 mois et jusqu’au terme : la moyenne est de 32-34 cm.
(source : infobebes.com)

Semaine 28 : Visite de routine à l’hôpital
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.
– Analyses de sang : anémie (anemia), taux de glucose (random blood glucose)
– Traitement pour les femmes qui ont un Rhésus négatif.
– Remise du certificat Mat B1 (à donner à son employeur pour les indemnités de congé maternité).
– Vous pouvez réserver vos cours d’accouchement.

Semaine 31 : Visite de routine chez le généraliste – 1ère grossesse uniquement
– Le médecin passera en revue les résultats de vos analyses faites en semaine 28.
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.

Semaine 34 : Visite de routine à l’hôpital
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.
– Analyses de sang : anémie (anemia).
– La sage femme vous donnera plus d’informations sur le travail et la naissance ; elle abordera en particulier le birth plan (projet de naissance) que vous devrez rédiger avant l’accouchement, comment reconnaître les signes de travail et comment gérer la douleur du travail et de l’accouchement.

Semaine 36 : Visite de routine chez le généraliste
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine. Le médecin vérifiera également la position du bébé (s’est-il retourné et a-t-il la tête en bas ? est-il en position de siège ?
– Il vous donnera également des informations sur l’allaitement, la vitamine K, les tests qui seront faits sur votre enfant juste après sa naissance, et comment prendre soin de vous après la naissance.

Semaine 38 : Visite de routine à l’hôpital
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.
– La sage-femme vous expliquera les démarches à suivre en cas de grossesse dépassant les 40 semaines et vous donnera un rendez-vous pour votre 41ème semaine de grossesse, au cas où…

Semaine 40 : Visite de routine chez le généraliste ou à l’hôpital – 1ère grossesse uniquement
Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.

Semaine 41 : Hôpital
– Examens : prise de tension, analyse d’urine, mesure de la hauteur utérine.
– Echographie pour voir comment se porte le bébé et définir si la femme enceinte peut attendre un travail naturel.
– On peut également vous proposer un déclenchement ou un décollement de membrane, pour accélérer / démarrer le travail naturellement.

Crédit Photo : Tumblr 

Article publié sur SBG

Suivi de grossesse en Angleterre – 1er trimestre (2) – Booking Appointment

MindTheBumpJe vous racontais la dernière fois le premier rendez-vous chez le généraliste, histoire de « déclarer » sa grossesse en Angleterre et de démarrer les démarches administratives.

Maintenant que vous avez vu votre généraliste et que vous avez été référée à un hôpital pour le suivi et l’accouchement, les choses sérieuses commencent. Je vous rappelle que nous sommes en Angleterre… Re-lax.

L’étape suivante, c’est le Booking appointment, ou la prise de contact avec une Midwife (sage-femme) à l’hôpital.

Il dure une bonne heure. Au programme : récapitulation de votre passé médical, prises de sang, explication du suivi de grossesse, paperasse, questions / réponses.

Tout d’abord, on vous remet un cahier d’Antenatal Notes ou Antenatal Record. Il faut en remplir une partie soi-même. La sage-femme en remplira une autre partie le jour du booking appointment, et lors de vos rendez-vous prénataux suivants. A vous donc de répondre aux questions concernant vos données personnelles, vos origines familiales, les problèmes de santé / psychologiques auxquels vous avez pu faire face jusqu’à présent, les informations sur vos précédentes grossesses / fausses couches.

Au programme également, ces petits tests et dépistages si sympathiques :

  1. Les tests d’urine pour détecter une infection éventuelle ou des sucres qui ne devraient pas être là. Ces tests sont effectués à chaque visite, donc évitez, comme moi, d’aller faire pipi juste avant de partir à votre rendez-vous…
  2. Les analyses de sang. Elles sont beaucoup moins nombreuses qu’en France, et beaucoup moins fréquentes. Vous pouvez également y refuser ces tests si vous ne souhaitez pas les effectuer. En Angleterre, on vous propose au Booking appointment les recherches suivantes :
    1. Les plaquettes, en particulier pour mesurer le taux de fer dans le sang
    2. La confirmation de votre groupe sanguin et de votre Rhésus
    3. Une recherche d’anticorps (antibodies)
    4. Le taux de glucose dans le sang (random blood sugar)
    5. L’anémie à hématies falciformes (Sickle cell)
    6. La Thalassémie, aussi connue sous le nom de « maladie méditerranéenne » (Thalassemia)
    7. La Rubéole (German measles ou Rubella)
    8. Le SIDA (HIV)
    9. L’hépatite B (Hepatitis B)
    10. La Syphilis

J’imagine qu’ils font aussi une recherche d’hormones de grossesse, mais j’avoue que je n’ai pas vu de résultat à ce propos… A croire qu’ils nous font vraiment confiance pour faire pipi sur un bout de papier et lire les résultats d’un test de grossesse.

A noter donc que le test de la toxoplasmose n’est pas proposé ! On vous expliquera comment éviter de l’attraper, mais on ne surveillera en aucun cas cette maladie durant votre grossesse. Je m’étais jurée de faire faire le test en France après ma première grossesse… ce que je n’ai jamais fait bien évidemment. D’un autre côté, les précautions à prendre pour éviter de contracter la toxoplasmose sont assez basiques, donc ça ne me dérange pas vraiment de ne pas savoir. Et vivant en ville, il est quand même moins probable que je l’attrape.

Les résultats de vos analyses vous sont envoyés par la poste au bout d’une semaine environ. Grosso modo, l’hôpital a les résultats avant vous. S’il s’avère qu’un résultat est anormal, ils vous passent un coup de fil et vous convoquent. Dans le cas contraire, vous n’aurez aucune nouvelle et devrez attendre patiemment le facteur. Pour ma part, aucune échelle de résultat ne m’a été fournie avec mes résultats. J’ai reçu un papier plein de chiffres incompréhensibles et je suis allée voir sur internet à quoi tout cela pouvait bien correspondre, avec les taux « moyens ». Comme je n’avais pas eu de coup de fil, je savais que tout allait bien, mais quand même. Pour info, une sage-femme discute avec vous des résultats de vos analyses lors du rendez-vous prénatal des 16 semaines… Oui. 8 semaines plus tard…

Côté prévention toujours, on vous proposera différentes échographies :

–          La première, appelée dating scan (parce qu’elle permet de dater la grossesse et donc d’évaluer plus précisément la date d’accouchement), a lieu à environ 12 semaines ;

–          La deuxième, appelée anomaly scan a lieu vers 20 semaines, pour vérifier que le bébé se développe normalement ;

–          On peut éventuellement vous proposer une troisième échographie vers 34 semaines (en général en cas de placenta mal placé ou d’inquiétudes quant au développement du bébé).

Vous avez la possibilité de les refuser, avec les tests de dépistage qui vont de paire (trisomie, développements anormaux…).

Vous devez donc signer quelques papiers histoire de montrer que vous avez bien compris à quoi servent les différents tests et que vous êtes d’accord pour les faire.

Voilà en gros en quoi consiste le Booking Appointment. Comme c’est le premier « vrai » rendez-vous, n’hésitez pas à venir avec une liste de toutes les questions que vous pouvez vous poser concernant votre grossesse et vos inquiétudes. On a beau se dire qu’on pensera bien à tout demander, on oublie toujours quelque chose. Donc autant se faire une petite liste !

Prochain épisode : le planning de suivi

Article publié sur SBG